[PRÉCOMMANDE] Le stock de tableaux est livré vendredi ! Les précommandes seront expédiées à partir de vendredi et les jours suivants. Merci de votre patience

[INFO MAGNETS] La date majuscule est retirée temporairement de la vente suite à une erreur sur le magnet novembre. Si toutefois vous souhaitez conserver le choix de la date en majuscule avec une étiquette de remplacement sur le magnet novembre, merci de le préciser dans les informations de commande.

Les magnets en rupture de stock (dont la date cursive, balade dans la nature, petit-dejeuner et lunchbox…) seront de retour mi-novembre, à temps pour Noël ! Merci pour votre confiance ♡ Cathy Saint Jean, fondatrice.

 

avril 2021 - Ouikili

Un alphabet magnétique pour apprendre à lire et écrire !

Apprentissage des lettres en maternelle avec un alphabet magnétique !

L’apprentissage de l’alphabet se fait dès le plus jeune âge, pour acquérir au fil des années la connaissance des lettres. D’abord le nom, puis le son et enfin la graphie des lettres. En petite section de maternelle, les enfants apprennent à reconnaître la première lettre de leur prénom, puis à écrire en lettres capitales. À la fin de la grande section, ils connaîtront toutes les lettres de l’alphabet. Un alphabet magnétique est un moyen ludique pour les enfants de reconnaître les lettres de l’alphabet et d’écrire facilement leurs premiers mots. Zoom sur l’apprentissage de la lecture et de l’écriture chez l’enfant !

Apprendre à lire et à écrire au CP, ça se prépare dès l’école maternelle !

L’apprentissage de la lecture et de l’écriture se fait au CP, véritable classe « charnière » dans l’enseignement des enfants. Mais en réalité, cet apprentissage est le fruit d’un enseignement qui commence dès l’école maternelle. En effet, c’est dans ces premières années de classe que l’enfant développe son langage, pour entrer ensuite doucement dans la lecture et l’écriture.

C’est pourquoi, dès la petite section de maternelle, les élèves travaillent sous différentes formes pour acquérir une conscience phonologique, puis la connaissance des lettres, et enfin le principe alphabétique. Ces 3 paliers sont la clé pour bien préparer l’entrée au CP.

Avant de commencer à apprendre à lire ou à écrire, l’enfant doit d’abord prendre conscience que le langage qu’il entend est composé de différents éléments :

  • les mots
  • les syllabes
  • les phonèmes.

Il découvre alors que ces éléments sont représentés à l’écrit par des lettres, qui parfois ne s’entendent pas à l’oral.

Et tout comme le repérage dans le temps, ce cheminement se fait tout au long de l’école maternelle.

La connaissance des lettres en maternelle : découvrir la relation entre l’oral et l’écrit

Dans l’apprentissage du français, comme pour toutes langues alphabétiques, l’apprentissage de l’alphabet joue un rôle fondamental dans l’apprentissage de la lecture. Cet apprentissage commence en maternelle pour s’assurer que dès l’entrée au CP les enfants comprennent que les lettres ou combinaisons de lettres (graphèmes à l’écrit) représentent les sons (phonèmes) des mots à l’oral. C’est la découverte de la relation entre l’oral et l’écrit. 

En début de petite section de maternelle, les enfants ne font souvent pas la différence entre le dessin, le graphisme, un pictogramme, etc. Petit à petit, l’enfant comprend qu’il existe une différence entre le dessin et l’écriture (qui porte un sens). On parle ici par exemple du fait de reconnaître son prénom accompagné de sa photo sur le porte-manteaux (comme celle ici sur la photo issu du blog La Classe de Laurène).

L’enseignement se poursuit ensuite pour apprendre à l’élève de passer d’un repère visuel à un repère linguistique : l’initiale du prénom, puis les syllabes du prénom en moyenne section, etc. Le principe est d’éviter que l’enfant mémorise visuellement, mais commence à comprendre le fonctionnement alphabétique.

C’est grâce à toutes sortes d’activités que les enseignants emmènent les enfants à faire la relation entre l’oral et l’écrit. C’est notamment le cas avec les comptines, qui sont connues par cœur par les enfants, et pour lesquelles il est aisé de montrer aux enfants (en suivant le texte du doigt) que le chant oral est une succession de mots.

Un apprentissage non explicite dès la petite section

Au fil de ses apprentissages, l’élève mémorise et enrichit ses connaissances phonologiques, morphologiques et orthographiques qui ne lui sont pas enseignées explicitement. En maternelle, l’enfant n’est pas capable d’expliquer la structure du langage oral et écrit, mais il commence à assimiler certains éléments. C’est pourquoi il est important d’exposer régulièrement les enfants de maternelle à la langue orale et écrite.

L’enfant est capable d’utiliser très tôt des connaissances acquises en faisant des correspondances entre un mot écrit et un mot entendu à l’oral, même s’il n’a pas conscience de l’association d’idées qu’il opère entre l’oral et l’écrit. Ce n’est que petit à petit, en continuant de travailler implicitement sur ces éléments, que l’enfant prend conscience de la relation orthographique et phonologique, et la renforce. Si ces éléments ne suffisent pas à eux seuls à entrer dans la lecture et l’écriture, ce sont de bonnes bases d’apprentissages lorsque l’instruction de la lecture et de l’écriture se fait de façon explicite en classe. Ainsi, plus l’enfant découvre de nouveaux mots, ou lettres, en les rencontrant à plusieurs reprises, plus l’apprentissage sera facilité.

Connaître les lettres : le code alphabétique pour apprendre à lire et à écrire

Atelier correspondance des graphies par Le Blog d’Ann

La connaissance des lettres ne se résume pas à connaître par cœur son alphabet. En réalité, cela repose sur 3 unités : le nom de la lettre, le son de la lettre, puis sa graphie.

L’apprentissage du nom de la lettre est acquis en apprenant l’alphabet, mais pas seulement, puisque l’enfant doit aussi maîtriser sa comptine alphabétique dans le désordre. Il a d’ailleurs été démontré que les élèves qui débutent l’apprentissage de la lecture avec une bonne connaissance des lettres apprennent à lire plus vite, et mieux, que les autres élèves.

Les enfants commencent à apprendre les lettres une par une, puis à combiner celles-ci entre elles du début de la moyenne section à la fin de la grande section de maternelle, pour préparer l’entrée au CP, comme ici avec un atelier sur la correspondance des graphies du Blog d’Ann.

 

Comment stimuler l’apprentissage de l’écriture et de la lecture à la maison ?

Pour stimuler implicitement les enfants à la lecture et l’écriture, il est possible de le faire au quotidien, en intégrant ces deux éléments à la routine familiale. L’important étant de le faire sous forme de jeux, puisque l’apprentissage est plus efficace lorsqu’il se fait dans le plaisir, et dans une situation naturelle plutôt que « forcée ».

La base de l’apprentissage de l’écriture et de la lecture se fait grâce aux connaissances du langage oral que l’enfant a acquises depuis sa naissance. Il est donc primordial de prendre le temps de discuter chaque jour avec son enfant !

Plus l’enfant aura acquis une aisance pour s’exprimer à l’oral, plus il lui sera facile de développer un langage écrit en utilisant son vocabulaire.

Un petit jeu facile à mettre en place est de laisser l’enfant s’exprimer sur ses sentiments, ou en l’aidant à le faire en le questionnant pour qu’il parvienne à mieux expliquer ce qu’il veut dire.

La lecture de livres au quotidien est primordiale, tant pour développer le vocabulaire de l’enfant que pour lui faire comprendre implicitement que ce qui est écrit a un sens à l’oral.

Au quotidien, vous pouvez également faire comprendre à votre enfant l’importance de l’écriture dans vos activités : faire une liste de course, laisser un mot sur le frigo pour papa ou maman, etc.

Lorsqu’il commence l’apprentissage de l’écriture à l’école, vous pouvez lui donner de petites tâches d’écriture à la maison comme écrire la liste des invités pour Noël ou un petit mot pour papi ou mamie, etc.

Et surtout, félicitez-le pour ses efforts et soulignez ses progrès pour qu’il croie en ses capacités et ait envie de persévérer dans cet apprentissage.

Un alphabet aimanté pour apprendre à écrire avec Ouikili

 

Lorsque l’enfant débute l’apprentissage de l’alphabet, rien de tel qu’un support à manipuler pour apprendre en s’amusant. Chez Ouikili, j’ai voulu ajouter le lot d’alphabet magnétique à utiliser sur le calendrier, puisque c’est un support déjà pris en main par l’enfant. En effet, les plus petits ont déjà pris l’habitude de manipuler les magnets pour connaître leur planning de la semaine, il est donc facile d’ajouter les lettres de l’alphabet au tableau, pour apprendre en jouant.

Pourquoi un alphabet aimanté dès la maternelle ?

Alphabet magnétique OuikiliParce que c’est ludique ! Les enfants manipulent et apprennent tout en jouant avec l’adulte qui nomme chaque lettre ou mot formé.

L’avantage de l’alphabet magnétique, c’est qu’il peut se fixer sur de nombreux supports. Il est donc facile à utiliser dans plusieurs pièces de la maison comme dans la cuisine en plaçant les magnets sur le frigo. C’est à la vue de tous, et extrêmement valorisant pour l’enfant qui commence à écrire seul.

Enfin, manipuler les lettres de l’alphabet est stimulant pour l’enfant. Il apprend à réaliser ses premiers mots à l’écrit, seul !

Le lot de 72 lettres magnétiques de Ouikili est un alphabet coloré pour encourager les enfants à manipuler de jolis magnets.

Comment utiliser l’alphabet magnétique avec les enfants ? Idées de jeux !

Idées utilisation du verso du tableau Ouikili

Il existe différents jeux qu’il est possible de faire avec un alphabet aimanté. Si vous avez un calendrier magnétique pour enfant Ouikili, vous pouvez vous servir du verso du support pour étaler les magnets et/ou former les mots.

Reconnaître les lettres de l’alphabet

Rien de plus simple : on étale toutes les lettres sur la table et l’on s’amuse à retrouver les lettres identiques. L’adulte peut alors nommer les lettres « T comme Table » et demander à l’enfant s’il connaît d’autres mots commençant par le même son. Cela permet à l’enfant de commencer à se familiariser avec le nom des lettres et leur son.

On peut également profiter de ce petit jeu pour ranger les lettres par ordre alphabétique. Mais pour cela, l’enfant aura besoin de l’adulte puisqu’en maternelle on ne connaît pas encore la comptine alphabétique.

Trouver les lettres de son prénom

Dès la petite section de maternelle, l’enfant apprend à reconnaître la première lettre de son prénom. On peut alors profiter d’avoir un alphabet magnétique à la maison pour proposer à l’enfant de retrouver l’initial de son prénom dans le tas de magnets.

Lorsque l’enfant grandit, on peut également mettre à sa disposition les lettres de son prénom et lui proposer de les remettre dans l’enfant.

Utilisation des magnets Ouikili comme modèle pour écrire des motsCréer des mots simples avec un modèle

Lorsque l’enfant est en grande section, on peut alors lui proposer de former des mots simples sur le calendrier à l’aide de l’alphabet aimanté.

Il existe plusieurs petits jeux possibles, selon le niveau de l’enfant :

        Écrire un mot sur le tableau et lui demander de retrouver les lettres dans le tas de magnets pour l’écrire à son tour ;

        Nommer à l’oral un mot simple et proposer à l’enfant de retrouver les lettres qu’il entend, puis lui proposer d’essayer d’écrire le mot ;

        Utiliser les magnets du calendrier Ouikili comme modèle : on place par exemple le magnet « maison » et on écrit le mot maison avec les lettres magnétiques à côté. Cela permet à l’enfant de se familiariser avec la correspondance image/mot et l’association de sons pour former des mots familiers ;

        Pour les plus grands, amusez-vous à écrire un mot avec les magnets qu’il devra écrire au feutre en écriture cursive (ou inversement).

 

L’alphabet magnétique n’est pas le seul moyen de travailler sur l’apprentissage des lettres. Il existe d’autres outils comme le loto des lettres, le memory des lettres ou encore des abécédaires. N’hésitez pas à varier les supports et à composer en fonction de l’envie des enfants !

 

 

 

Lire la suite
Ma boîte à magnets