Les magnets vierges et le magnet « je fais pipi » sont en rupture de stock et seront de retour début octobre. ♡ MERCI ♡

[Emails] Le serveur bloque l’envoi des e-mails de Ouikili vers les adresses hotmail, live, outlook, laposte. Toutes mes excuses ! Nous travaillons à régler le problème. En cas de doute sur la prise en compte de votre commande, contactez-moi via contact@ouikili.com. Cathy Saint Jean, fondatrice.

made in France Archives - Ouikili

Ouikili sur France 3 Alpes

Saviez-vous que Ouikili est une entreprise iséroise ? Alors quelle joie de commencer l’année par la diffusion d’un reportage sur Ouikili dans le JT de France 3 Alpes ! 

Tout d’abord, je vous présente tous mes vœux de bonheur pour l’année 2019 !  J’espère que Ouikili continuera à vous accompagner pour compter les 365 dodos d’évènements et d’aventures en famille tout au long de l’année !

Pour débuter 2019 et en savoir plus sur Ouikili, je vous invite à découvrir le reportage de France 3 Alpes diffusé le 2 janvier dans les JT de la journée.

 

Je suis particulièrement émue de vous présenter mon fils Noah pour qui j’ai créé Ouikili… pour lui, et pour tous les enfants qui ont besoin d’être rassuré sur les événements de la semaine.

Il n’était pas prévu que Noah apparaisse dans le reportage puisqu’il a aujourd’hui 8 ans et n’utilise plus le calendrier, destiné aux plus petits qui comptent encore en dodos (jusqu’à la fin du cp/début ce1). Mais en le rencontrant, les deux journalistes ont immédiatement compris qu’il était l’essence même de ce projet et elles ont souhaité lui donner la parole. Je les en remercie car il est aujourd’hui en mesure de mettre des mots sur ses émotions et d’expliquer à quel point ne pas connaitre le programme de sa journée suscitait chez lui une panique. J’espère qu’il pourra vous éclairer, à sa manière, sur les émotions que vos enfants peuvent éprouver lorsqu’ils sont perdus dans le planning. Pour certains une panique, pour d’autres une grande ou une petite angoisse, et pour d’autres encore un simple besoin « de savoir ».

Alors je suis heureuse de vous présenter:

Manon, alias Ma Nounette, dont vous pouvez suivre les aventures en dodos tout au long de l’année sur les réseaux sociaux. Ma Nounette est en grande section de maternelle et n’est pas angoissée par les changements de routine (comme quoi, 2 enfants, 2 personnalités ;-)) Elle aime connaitre le programme quand il y a trop d’événements dans une semaine, surtout quand papa s’absente, mais elle utilise surtout le calendrier pour apprendre les jours de la semaine et reconnaître les mots avec les magnets date.

 

Ruben est un ami de la famille. Il est en moyenne section et utilise le calendrier depuis son entrée à la maternelle. Sa maman lui explique chaque soir le programme du lendemain car son planning change souvent. Vous n’avez pas l’occasion de l’entendre dans le reportage mais Ruben maîtrise parfaitement les jours de la semaine et il peut placer les magnets sur le calendrier en toute autonomie ! Je suis très fière de lui !

 

Alors, que votre enfant ressemble à Noah, à Manon ou à Ruben, Ouikili s’adapte car chaque enfant est unique !

Et je suis certaine que vous saurez l’adaptez au vôtre 🙂

Merci de votre soutien dans l’aventure Ouikili !

Merci à Ana Koroloff et Florine Ebbhah pour ce reportage !

Belle année !

Cathy

Créatrice de Ouikili

 

Lire la suite

La première inscription à l’école maternelle

 

Votre enfant n’a pas encore soufflé sa 3ème bougie qu’il faut déjà penser sa première inscription à l’école maternelle… quelle étape pour les parents ! Si ce n’est pas déjà fait, il est donc temps de penser à inscrire vos enfants pour la prochaine rentrée de septembre 2018…

Pour vous accompagner, voici les grandes étapes par lesquelles vous devrez passer. Courage les parents !

 

 

 

Pour plus d’information : http://www.education.gouv.fr/cid161/l-inscription-a-l-ecole-maternelle.html

Pour connaitre les dates de première inscription à la maternelle dans votre commune, contactez votre mairie.

Et pour préparer vos enfants au changement de rythme, Ouikili sera là pour vous aider cet été ! 

 

 

 

Lire la suite

Quelle semaine !

Il y a des semaines qui s’enchaînent et se ressemblent : c’est la routine. Et le calendrier semble moins utile durant ces semaines puisque la routine est intégrée et le calendrier de la semaine ne change pas. Et puis il y a des semaines comme celle-ci où trop d’événements se superposent, et c’est panique à bord ! « C’est demain que … ? » « C’est aujourd’hui ? »

Gérer les impatiences et l’attente, c’est à cela que sert Ouikili, et cette semaine, les enfants ont réclamé qu’on « fasse le calendrier ».

 

Chez nous, comme chez vous, avoir 2 enfants, c’est gérer les situations différemment selon leur caractère et leur personnalité.

Comme vous le savez, c’est la personnalité de mon Grand Garçon qui est à l’origine de Ouikili.

Il aura 7 ans dans 1 mois et encore aujourd’hui, il a besoin du « programme ». Evidemment, il sait se repérer dans le temps, il sait très bien ce que signifie « dans 3 jours », « la semaine prochaine », et même maintenant dans 4 semaines, mais il faut qu’il se prépare à l’avance aux événements. C’est ainsi. Nous nous sommes adaptés depuis très longtemps et il est devenu naturel d’anticiper les changements, dès que cela est possible (et ce n’est pas toujours le cas !).

A l’inverse, Ma Nounette est plus « flexible », elle s’adapte très facilement aux changements de routine. Et d’ailleurs, elle adore ça ! Mais elle n’a que 3 ans et demi, alors son frère s’agace quand il essaye de lui faire comprendre qu’ils vont dormir chez papy et mamie samedi soir. « Elle comprend rien ! » – Non, elle ne comprend rien. Elle n’a même pas 4 ans. Alors pour elle, samedi, c’est demain ?

Nous avons donc « fait le calendrier » et quelle semaine ! Trop d’informations, trop d’événements ! Je vous laisse juger…

En version détaillée, ça donne ça :

 

Les maisons

Vous êtes nombreux à me demander comment faire quand les personnages des grand-parents ne ressemblent pas aux vôtres. Cette semaine, j’ai donc utilisé les différentes couleurs de maisons pour différencier notre maison, et celles des grands-parents. Un enfant a un très fort pouvoir d’adaptation et d’imagination. Si vous décidez avec lui que la maison rose est celle de papy R. et que la maison verte est celle de mamie L., il l’intégrera facilement 😉

 

 

 

 

 

 

 

Les dodos

Cette semaine, Papa s’absente 1 dodo pour le travail, et les enfants vont dormir 1 dodo chez leurs grands-parents.

Pour bien visualiser les dodos d’absences, je ne mets sur le calendrier que le dodo du mercredi pour bien expliquer à Ma Nounette que papa ne part qu’un seul dodo, et je renouvelle pour LE dodo dans la maison verte samedi soir.

Sur le calendrier ne s’affiche donc que les événements spéciaux.

 

 

 

 

 

 

 

Noël

Il arrive ! Noël approche et nous allons enfin commencer le décompte des dodos jusqu’au jour merveilleux !

Hasard du calendrier, cette semaine, en plus de tout le reste, vendredi sera le 1er décembre jour de l’ouverture de la première fenêtre du calendrier de l’avent. Et ça, c’est un sacré événement pour les enfants ! L’excitation monte 🙂

Et comme si cela ne suffisait pas, la neige est annoncée en région Rhône-Alpes….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous le dis, c’est une sacrée semaine qui s’annonce !

 

Lire la suite

Ouikili, de l’idée au projet

 
 
La question la plus entendue cette semaine : « Mais d’où te vient cette idée ? »

Il est vrai qu’a priori, se lancer dans le développement d’un calendrier pour enfant est assez surprenant et un brin risqué.

La réponse est assez simple, comme évidente : je suis la maman d’un Grand Garçon, angoissé et né en toute fin d’année (#cumul). À la maison, cela fait donc plus de 3 ans que nous « apprenons à apprendre » la notion de temps et à le rassurer sur les évènements du lendemain.

En septembre 2013, notre Petit Garçon avait 2 ans et demi quand il a fait sa rentrée en petite section de maternelle. À 2 ans et demi, c’est un peu tôt pour comprendre la routine de la semaine.

Ça prend du temps d’apprendre le temps, et notre petit garçon, qui avait dit au revoir à sa nounou et à sa routine, a dû trouver d’autres repères et d’autres habitudes pour son entrée à l’école.

En jeunes parents qui apprennent sur le tas, nous pensions avoir tout prévu pour qu’il ne soit pas trop bousculé par ce changement de rythme. Voilà ce que ça donnait :

★ Le matin, c’est Papa qui t’emmène à l’école, parce que maman est déjà au travail.

★ À midi, tu manges à la cantine et après tu fais la sieste à l’école.

★ Ensuite, c’est école et TAP [2013, année de la réforme des rythmes scolaires à Paris… Bonjour à l’école Olivier Metra de Paris 20 !].

★ C’est A. qui vient te chercher à l’école quand c’est l’heure des papas et des mamans.

★ Tu rentres à la maison, tu goûtes, tu joues et…

★ Hop, Maman rentre du travail !

★ Et le mercredi, youpi ! C’est papa qui vient te chercher après la cantine et vous jouez ensemble tout l’après-midi !

★ Et pour les vacances, on prend le train pour aller chez les papys et mamies !

 

 

Pour nous,  parents, cela semblait plutôt simple.

Mais « le mercredi », c’est quoi, c’est quand ? Et quand est-ce qu’on prend le train déjà ? Évidemment, ces notions de temps restaient floues pour notre Petit Garçon.

Et, chaque soir, il avait besoin de nous demander ce qu’il se passait pour lui demain. Et chaque soir, nous devions refaire la routine du lendemain : « C’est papa qui t’emmène à l’école, tu manges à la cantine… »

Bon, rapidement, nous avons dû l’admettre : notre enfant avait une réelle angoisse liée à la journée du lendemain. Une angoisse qui dépassait peut-être le difficile apprentissage du temps chez l’enfant.

Pour trouver un moyen visuel de le rassurer, j’ai donc commencé à m’intéresser aux « calendriers pour enfant ». Malheureusement, aucun ne permettait de refléter vraiment notre vie et ses contraintes. En tout cas, pas comme je commençais déjà à l’imaginer…

 

 

Le changement de vie qui donne naissance au projet

Hasard du calendrier : en 2014, Petite Sœur s’annonce !

Et comme la vraie vie n’est pas une routine, tout s’emballe. En quelques mois, il va falloir composer avec l’attente puis l’arrivée de Petite Soeur, maman qui finalement ne retourne pas au travail, un déménagement loin de Paris, avec changement d’école en cours d’année en moyenne section… Bref, une routine qui vole en éclats !

Alors, pour aider mon fils à comprendre sa nouvelle vie, j’ai revêtu mon costume de super-maman pour me lancer dans le Do It Yourself : j’allais moi aussi (après tout, pourquoi pas ?) bidouiller un calendrier rien que pour lui !

Pour cela il m’a fallu des heures (des heeeuuures!) de recherche sur internet et Pinterest pour trouver des idées et des illustrations, puis imprimer, découper et coller.

Mon fils a a-do-ré ! Tous les soirs, avant de se coucher, on parlait de la journée du lendemain avec l’aide d’un vrai semainier adapté à ses besoins un peu spécifiques, et à notre vie de famille. Mission accomplie pour super-maman !

Sauf que… je ne suis pas une pro du DIY, que je n’ai pas investi dans une plastifieuse, des scratchs ou des bandes magnétiques, et que mon beau bricolage n’a pas duré longtemps…

Heureusement, mon Petit Garçon commençait à devenir Grand Garçon et grâce à l’apprentissage du temps à l’école, le repérage temporel devenait plus facile pour lui.


« Mais pourquoi ça n’existe pas ? »

Avec les heures passées à chercher et à lire sur le thème de l’apprentissage de la notion de temps chez l’enfant, je me suis mise à imaginer un semainier pour enfant qui pourrait réunir certaines qualités essentielles.

– Être moderne : Mo-der-ne ! Nous vivons dans un monde diversifié dans lequel aucune famille ne se ressemble et c’est tant mieux ! Il fallait donc que le calendrier puisse s’adresser à tout le monde.

– Être ludique et rigolo pour les enfants : pour cela, les magnets me paraissaient incontournables !

– Être utile aux enfants : parce que la thématique de l’apprentissage du temps est source de difficulté pour beaucoup d’entre eux, je souhaitais que le calendrier soit facile d’utilisation pour l’apprentissage du temps, et qu’il s’adresse également aux enfants avec des besoins spécifiques.

– Être utile aux parents : pour alléger notre quotidien ! Il fallait que le calendrier soit un support utile pour toute la famille et compréhensible d’un coup d’œil par les enfants.

J’avais aussi cette idée folle qu’il pourrait être fabriqué en France 😉

L’idée de ce calendrier m’habitait tellement – de plus en plus – que j’ai finalement décidé d’arrêter de râler sur le fait que le semainier parfait pour enfant n’existait pas encore, et de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale pour le faire exister.

 

 

Après tout, si personne ne le fait, pourquoi ce ne serait pas moi ?

 

Lire la suite
Ma boîte à magnets