[INFO LIVRAISON] En raison d’un grand nombre de commandes, les délais d’expédition sont de 5 à 7 jours… Nous faisons le maximum pour réduire ce délai mais les commandes personnalisées prennent du temps 🙂 Merci de votre compréhension. Merci pour votre confiance ♡ Cathy Saint Jean, fondatrice.

 

ouikili Archives - Page 2 sur 3 - Ouikili

« Un dodo, c’est un jour ? »

Un dodo, c’est un jour ? Non, pas toujours… Comment expliquer à nos enfants que s’absenter pour un dodo signifie parfois que l’on s’absente pour 2 jours. Pas facile à comprendre !

Il y a les absences des parents, il y a aussi les absences des frères et sœurs… Cette semaine, Ma Nounette a dit au revoir à son frère qui est parti 2 jours en voyage scolaire. Une absence qu’elle a eu du mal à gérer et à comprendre.

Comme dans toutes les familles, nous parlons des événements un peu spéciaux qui approchent. Chez nous, ces derniers temps, nous avons donc beaucoup parlé du voyage scolaire du Grand Frère ! 2 jours d’absence et 1 dodo loin de la maison, la liste des affaires à mettre dans la valise, la réunion de préparation, le programme du voyage, toute une aventure pour lui !

Alors que je me concentrais sur la préparation du départ, sur notre week-end en famille à la mer, sur Ouikili, je n’ai pas pensé à préparer Ma Nounette à cet événement un peu spécial pour elle aussi. Après tout, elle est plutôt cool sur les changements de routine, et elle est habituée aux absences de son papa pour le travail.

Oui mais voilà.

Quand papa part pour 1 dodo : c’est normal. C’est devenu la routine.

Mais quand son frère, son idole, son compagnon de jeu, part pour un dodo, c’est une autre histoire. 

Un peu plus tôt, cette semaine :

« Mais maman, 1 dodo, c’est 1 jour ! Alors il part que 1 jour.

– Euh… Non… il part 2 jours… il part jeudi orange et vendredi rouge… 

Je commence à comprendre où elle veut en venir

– Ah bah non hein ! Tu as dit 1 dodo, et 1 dodo c’est 1 jour, alors il rentre après le dodo !

Là, soudainement, j’ai vu défiler toutes les fois où nous lui avions dit qu’il ne restait que 1 dodo : son anniversaire, noël, pâques, carnaval, départ en vacances, etc. Toutes ces fois, où effectivement, l’événement arrive au réveil, après le dodo…

1 jour = 1 dodo.

Sauf que cette fois, Grand frère s’absente 2 journées entières et il ne sera pas de retour au réveil.

Un peu surprise, je lui réponds que c’est comme quand papa s’absente, elle sait bien qu’il va au travail après le dodo et qu’il ne rentre que le soir suivant pour l’histoire du soir et le dodo.

Trop tard, elle s’était mise en tête que son frère serait de retour au réveil.

Je lis une énorme déception sur son visage.

Bras croisés, elle souffle.

« Mais ça va être trop long ! »

 

Oui, décidément, ma fille déteste patienter…. c’est la notion de durée subjective, vous vous souvenez ? 

Alors, nous avons pris le calendrier et la boite à magnets et hop, nous avons fait le planning de la semaine.

✔ Nous avons d’abord compter les dodos jusqu’au départ

✔ Nous avons placé les magnets voyage scolaire sur le jeudi et le vendredi pour bien expliquer que Grand Frère part DEUX jours.

✔ Un seul dodo en bas du jeudi pour expliquer qu’il ne part que 1 dodo.

✔ En enfin, nous avons fait SA routine pendant les 2 jours d’absence de son frère. C’est quand même important de lui montrer que sa vie continue ! Nous lui avons donc expliqué qu’elle va quand même à l’école, à la cantine jeudi, et que le soir, elle aura papa et maman pour elle toute seule 😉

Vendredi, on va se réveiller, prendre le petit déjeuner et se préparer comme d’habitude.

Elle ira à l’école, comme d’habitude.

Et avant le repas du soir… on ira chercher son frère !

2 jours = 1 dodo

Ouf, elle a compris ! Elle n’était toujours pas très contente mais elle a compris.

Le temps d’absence de son frère lui semble une éternité.

Peut-être parce que ce n’est pas un événement habituel.

Et c’est avec un grand chagrin qu’elle lui a dit au revoir pour…

1 dodo et 2 jours.

 

Pas facile de gérer les séparations quand on est parent. Et je sais que nombreux d’entre vous doivent gérer ces séparations chaque semaine… est-ce que cela devient plus facile avec le temps ? Est-ce que vos enfants finissent par intégrer la séparation comme une routine ?

 

Très bon week-end à tous.

Cathy Laure (maman qui attend elle aussi le retour de son fils ;-))

 

 

Lire la suite

En mai, fais ce qu’il te plaît (ou comme tu peux…)

En mai, « Fais ce qu’il te plaît » ou « Fais comme tu peux ». 

Le mois de mai est arrivé et avec lui les nombreux ponts, les jours fériés, les mini-vacances et pour certains aussi, les galères de garde…  Alors, ce mois-ci je vous propose un planning à télécharger :  Planning Mai 2018 Ouikili et un petit point sur les dates clés et les magnets utiles sur vos calendriers !

L’été approche, il va falloir modifier la routine des enfants, alors n’oubliez pas de vous organiser avec Ouikili 😉

Je vous souhaite de profiter de bons moments en famille !

 

 

Lire la suite

La première inscription à l’école maternelle

 

Votre enfant n’a pas encore soufflé sa 3ème bougie qu’il faut déjà penser sa première inscription à l’école maternelle… quelle étape pour les parents ! Si ce n’est pas déjà fait, il est donc temps de penser à inscrire vos enfants pour la prochaine rentrée de septembre 2018…

Pour vous accompagner, voici les grandes étapes par lesquelles vous devrez passer. Courage les parents !

 

 

 

Pour plus d’information : http://www.education.gouv.fr/cid161/l-inscription-a-l-ecole-maternelle.html

Pour connaitre les dates de première inscription à la maternelle dans votre commune, contactez votre mairie.

Et pour préparer vos enfants au changement de rythme, Ouikili sera là pour vous aider cet été ! 

 

 

 

Lire la suite

Ouikili pour compter les dodos

Parce que parfois, peu importe la routine de la semaine, la seule chose qui compte vraiment est de patienter jusqu’à un événement super spécial. Ouikili vous aide à compter les dodos jusqu’au jour de l’anniversaire !

Cette semaine, plus rien ne compte. Peu importe les jours de cantine, qui vient la chercher ou ce que l’on fera mercredi. Cette semaine, elle n’a plus qu’une question à la bouche….

« C’est dans combien de dodos mon anniversaire ? »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, peu importe la routine, il faut parfois aider nos enfants à gérer l’impatience.

Ouikili s’adapte aux besoins des enfants et sert aussi de compte-dodos.

 

Chez nous, cette semaine, pas de magnets sur le calendrier, on patiente jusqu’aux 4 ans de Ma Nounette !

 

Lire la suite

Quelle place pour les grands-parents dans les modes de garde ?

Ils sont plus de 15 millions en France et présents dans la majorité de vos commandes, les grands-parents occupent une belle place dans la vie de vos enfants ! Garde quotidienne, aide ponctuelle ou renfort de garde en cas d’urgence, quelle est vraiment la place des grands-parents dans les modes de garde en France, et chez nos voisins européens ?

On va chez papy et mamie, un peu, beaucoup, souvent ?

En France, on devient mamie en moyenne vers 54 ans, et papy vers 56 ans, ce qui signifie que bien souvent, les grands-parents sont encore au travail quand les premiers petits-enfants pointent le bout de leur nez. Et si ce n’est pas le cas, ils sont en pleine découverte de leur nouvelle vie de retraités, une vie parfois si remplie qu’il est difficile de suivre leurs plannings !

Et pourtant, ils sont plus de 50% à garder leurs petit-enfants régulièrement ou ponctuellement.

Grève de cantine ou de crèche, maîtresse absente et non remplacée, fièvre du matin le jour de votre réunion super importante, etc. en cas d’urgence, une majorité de grands-parents répond présent pour nous donner un coup de main.

La dernière grande étude Share sur la grand-parentalité date de 2011 et révèle que dans les 12 pays Européens étudiés, 40% des grands-parents gardent leur petit-enfants régulièrement et 11% le font tous les jours pour permettre aux parents de conserver un travail à temps plein.

La garde quotidienne 

En France, le chiffre tombe à 7% de grands-parents qui gardent quotidiennement leurs petit-enfants.

Si cela vous semble faible, la raison se trouve dans nos politiques familiales. En France, comme dans certains pays scandinave (Suède et Danemark), l’Etat couvre encore une grande partie des frais liés à la garde des enfants et les parents ont accès à de nombreuses structures de garde pour conserver un travail à temps plein.  Crèches, structures d’accueil de jeunes enfants, assistantes maternelles, garde à domicile, et l’école maternelle tout simplement, les solutions existent et les parents ont moins besoin des grands-parents pour assurer la garde quotidienne des enfants.

Si on jette un coup d’œil à la situation de nos voisins européens, la situation est encore compliquée que la nôtre… En Europe du Sud et en Europe de l’Est, les parents aussi travaillent à temps plein, mais les prestations familiales sont faibles et les structures de garde insuffisantes (voire inexistantes), alors sans surprise, on apprend que dans ces pays, les mamies prennent le relais pour garder les enfants (30% en Roumanie, 22% en Italie et 17% en Espagne). En Allemagne et au Royaume-Uni, les mères sont plus incitées au travail à temps partiel, et comme les structure de garde sont surtout privées, les grands-parents sont moins sollicités pour la garde quotidienne des enfants.

L’étude montre également que si les grands-parents gardent leurs petits-enfants sans la présence des parents, ce sont surtout les mamies qui assurent la garde quotidienne des tout-petits, mais nous connaissons des papis qui font ça très bien aussi 😉 et – sans surprise – plus elles sont jeunes, plus elles leur consacrent du temps.

Et pendant les vacances ?

Avec des vacances scolaires qui reviennent toutes les 6 à 8 semaines, la question des vacances avec mamies et papys se posent pour de nombreux parents, mais le choix de ce mode de garde semble très rare pour les enfants de moins de 5 ans.

En 2011, 19% des enfants âgés de 5 à 19 ans partaient en vacances avec ou chez les grands-parents, et le chiffre passe à 24% pour les 8-10 ans. (Source Senior Sphère Conseil).

Alors Ouikili s’interroge !

Comment ça se passe chez vous ?

Quelle est la place des grands-parents dans vos modes de garde ?

Et est-ce que vos enfants partent en vacances seuls chez papy et mamie ?

 

Lire la suite

Quelle semaine !

Il y a des semaines qui s’enchaînent et se ressemblent : c’est la routine. Et le calendrier semble moins utile durant ces semaines puisque la routine est intégrée et le calendrier de la semaine ne change pas. Et puis il y a des semaines comme celle-ci où trop d’événements se superposent, et c’est panique à bord ! « C’est demain que … ? » « C’est aujourd’hui ? »

Gérer les impatiences et l’attente, c’est à cela que sert Ouikili, et cette semaine, les enfants ont réclamé qu’on « fasse le calendrier ».

 

Chez nous, comme chez vous, avoir 2 enfants, c’est gérer les situations différemment selon leur caractère et leur personnalité.

Comme vous le savez, c’est la personnalité de mon Grand Garçon qui est à l’origine de Ouikili.

Il aura 7 ans dans 1 mois et encore aujourd’hui, il a besoin du « programme ». Evidemment, il sait se repérer dans le temps, il sait très bien ce que signifie « dans 3 jours », « la semaine prochaine », et même maintenant dans 4 semaines, mais il faut qu’il se prépare à l’avance aux événements. C’est ainsi. Nous nous sommes adaptés depuis très longtemps et il est devenu naturel d’anticiper les changements, dès que cela est possible (et ce n’est pas toujours le cas !).

A l’inverse, Ma Nounette est plus « flexible », elle s’adapte très facilement aux changements de routine. Et d’ailleurs, elle adore ça ! Mais elle n’a que 3 ans et demi, alors son frère s’agace quand il essaye de lui faire comprendre qu’ils vont dormir chez papy et mamie samedi soir. « Elle comprend rien ! » – Non, elle ne comprend rien. Elle n’a même pas 4 ans. Alors pour elle, samedi, c’est demain ?

Nous avons donc « fait le calendrier » et quelle semaine ! Trop d’informations, trop d’événements ! Je vous laisse juger…

En version détaillée, ça donne ça :

 

Les maisons

Vous êtes nombreux à me demander comment faire quand les personnages des grand-parents ne ressemblent pas aux vôtres. Cette semaine, j’ai donc utilisé les différentes couleurs de maisons pour différencier notre maison, et celles des grands-parents. Un enfant a un très fort pouvoir d’adaptation et d’imagination. Si vous décidez avec lui que la maison rose est celle de papy R. et que la maison verte est celle de mamie L., il l’intégrera facilement 😉

 

 

 

 

 

 

 

Les dodos

Cette semaine, Papa s’absente 1 dodo pour le travail, et les enfants vont dormir 1 dodo chez leurs grands-parents.

Pour bien visualiser les dodos d’absences, je ne mets sur le calendrier que le dodo du mercredi pour bien expliquer à Ma Nounette que papa ne part qu’un seul dodo, et je renouvelle pour LE dodo dans la maison verte samedi soir.

Sur le calendrier ne s’affiche donc que les événements spéciaux.

 

 

 

 

 

 

 

Noël

Il arrive ! Noël approche et nous allons enfin commencer le décompte des dodos jusqu’au jour merveilleux !

Hasard du calendrier, cette semaine, en plus de tout le reste, vendredi sera le 1er décembre jour de l’ouverture de la première fenêtre du calendrier de l’avent. Et ça, c’est un sacré événement pour les enfants ! L’excitation monte 🙂

Et comme si cela ne suffisait pas, la neige est annoncée en région Rhône-Alpes….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous le dis, c’est une sacrée semaine qui s’annonce !

 

Lire la suite

Les rituels à l’école, ou l’apprentissage de la notion de succession.

En Petite Section de maternelle, pas facile de savoir ce que nos enfants font de leur journée. Après un mois d’école, Ouikili fait un premier bilan sur l’apprentissage du temps pour les tout-petits.

A la question : « Qu’est-ce que tu as fait à l’école aujourd’hui ? ».

Au pire, on obtient des « Ze sais pas », « Ze me rappelle plus… » ou un simple haussement d’épaule qui renvoie aux deux phrases précédentes.

Au mieux, on obtient des « Z’ai joué » et parfois même des détails croustillants : « Z’ai fait de la peinture » ou de la pâte à modeler, un dessin, etc.

En réalité, les enfants ont commencé les apprentissages sans même sans rendre compte !

La mise en place d’activités ritualisées

Les premières semaines d’école doivent permettre aux enfants de s’adapter à leur nouvel environnement et de comprendre le fonctionnement de l’école. Pour cela, les maîtres et les maîtresses mettent en place ce qu’ils appellent des activités ritualisées, ou activités repères.

La liste n’est pas exhaustive, mais il y a entre autres l’accueil du matin, l’étiquette de présence, le repérage de son nom sur l’étiquette, l’atelier du jour, le passage aux toilettes, la recréation, les histoire et comptine, l’attente de l’heure des papas et des mamans, le repas, la sieste, l’atelier de l’après-midi, et à nouveau l’attente de l’heure des papas et des mamans.

Chaque jour, la même routine se répète dans la classe autour des mêmes activités. Ces rituels ont chacun un objectif pédagogique : le vivre-ensemble, le développement du langage, la motricité, et l’apprentissage du temps bien sûr !

Repérer les moments de la journée, ou l’initiation à la notion de succession.

La répétition des activités permet aux enfants de repérer les moments clés de la journée et de percevoir la succession des événements.

Nous le savons, les tout-petits ne se repèrent pas dans le temps naturellement. Lorsqu’ils vont à l’école, ils ne connaissent que le temps de l’attente (l’attente de papa et maman, l’attente de la récré, etc.). Pour leur permettre de comprendre et d’organiser les événements les uns par rapport aux autres, il faut illustrer le temps par des « temps vécus ».

C’est pourquoi, en classe, les maîtresses utilisent des frises horizontales avec des photos pour illustrer les moments clés de la journée, et s’y réfèrent tout au long de la journée pour permettre aux enfants de se situer dans le temps.

Voici un petit exemple. Vous remarquerez certainement une frise de ce genre dans la classe de votre enfant.

Les objectifs pédagogiques

Chaque support utilisé en classe a un objectif pédagogique. Et oui, les maîtresses savent ce qu’elles veulent ! En ce qui concerne la frise du temps, l’objectif est double en petite section de maternelle :

Repérer le matin et l'après-midi, le challenge des premières semaines d'école !

En petite section de maternelle, de nombreux enfants ne font pas la différence entre le matin et l’après-midi. Le repas et la sieste deviennent donc des moments clés pour aider les enfants à distinguer les deux temps de la journée.

Dans les premières semaines, la frise du temps est souvent réduite à la demi-journée pour bien couper la journée en deux : les rituels avant le repas, c’est le matin. La sieste, c’est l’après-midi.

 

Développer le langage lié au temps

En se référant à la frise tout au long de la journée, la maîtresse utilise le vocabulaire approprié :

Maintenant – Avant – Après 

Les enfants peuvent montrer la photo du moment de la journée : »Maintenant, on va en récréation » et sont progressivement capable de parler de l’activité qui vient de se dérouler : »Avant, on a fait un dessin » et l’activité qui suit « Après, on lit une histoire ».

Vous l’aurez compris, nos enfants ne chôment pas ! et derrière un « Z’ai zoué » se cache de nombreux apprentissages.

Les Moyens et les Grands continuent aussi leur apprentissage du temps, on en parle bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Activité extra-scolaire, laquelle choisir ?

Nous espérons que la rentrée des enfants s’est bien passée ! Le marathon de rentrée n’est pas terminé, il est maintenant l’heure de choisir les activités extrascolaires, de courir aux cours d’essai, et de finaliser les inscriptions.

Les enfants ont besoin d’une activité extrascolaire pour acquérir un sens de l’autonomie et bénéficier de tous les bienfaits que procure la pratique d’un sport ou d’une activité culturelle. Mais il existe tellement de choix d’activités extrascolaires qu’il est souvent difficile pour les parents et les enfants de choisir le sport qui rythmera l’année scolaire.

La pratique d’un sport débute vraiment vers 6 ou 7 ans, alors pour les enfants de maternelle, on parle d’initiation bien sûr. C’est pourquoi Ouikili a sélectionné uniquement les activités adaptées aux 3-6 ans. Quelle activité extrascolaire choisir ? Voici quelques pistes !

Activité extra scolaire

 

Les bienfaits des activités extrascolaires pour les enfants

Pour éviter que les enfants soient inactifs, il est important pour les parents (et surtout les enfants) de choisir des activités qui leur permettront de se dépenser physiquement avec un accompagnement qui leur permettra de s’améliorer et de développer un goût pour le sport. Ou encore d’opter pour des activités culturelles ou artistiques pour cultiver une habileté intellectuelle.

Les activités extrascolaires permettent aux enfants de développer leur confiance en eux, leur estime de soi, leur capacité d’organisation, de prendre des responsabilités et de s’adapter à des situations.

Les activités sportives permettent également aux enfants de se muscler, de développer ses capacités psychomotrices et d’acquérir une bonne endurance. Même si cela n’est pas perçu par les enfants, les activités sportives permettent également parfois de développer des qualités particulières comme la persévérance, le courage ou encore la confiance en soi.

Les activités extrascolaires peuvent aussi être un moyen de rencontrer d’autres jeunes du voisinage et de créer des liens par la même occasion.

Si vous doutez encore des bienfaits du sport, voici 5 raisons qui devraient vous convaincre !

1) Se dépenser et s’exprimer : pratiquer une activité sportive ou artistique permet à l’enfant de canaliser son énergie, d’évacuer la pression et de s’exprimer tout en se dépensant.

2) Développer sa confiance en soi : pratiquer une activité dans laquelle il s’épanouit permet à l’enfant de se sentir bien et de leur donner confiance en eux.

3) Passer un moment ludique : les activités extrascolaires sont des moments où les enfants pratiquent un sport ou une activité culturelle tout en s’amusant. Ils se font plaisir sans pression, loin des contraintes scolaires, pour un bon moment de détente.

4) Devenir autonome : la pratique d’une activité extrascolaire permet à l’enfant de devenir plus autonome. C’est un moment à eux, sans les parents pendant lequel ils se sentent bien et confiants.

5) Passer un bon moment en famille : encourager son enfant sur le bord du terrain ou écouter ses progrès avec son instrument est un moyen de passer un bon moment en famille.

Les clubs de sports permettent aux enfants d’être actifs, et de s’amuser.

Ils permettent à l’enfant de s’épanouir dans un domaine qui lui plait. En effet, l’enfant sait qu’il y a une place pour lui dans le club, il est considéré et respecté par le reste du groupe et se sent bien.

Les clubs permettent également aux enfants de se rencontrer entre eux avec les animateurs. Ils favorisent la mixité sociale, la cohésion de groupe et l’éducation aux valeurs de la vie en société.

Mon enfant a 3 ans, quelle activité choisir ?

Entre 3 et 4 ans, il est difficile de trouver des activités extra-scolaires adaptées à nos enfants. Ils sont encore trop petits, et même s’ils sont dégourdis, ils n’ont pas encore la coordination nécessaire à la pratique d’un sport, et encore moins la concentration requise pour une séance d’une heure ou plus ! En fonction des villes, on peut malgré tout les initier à certaines activités.

Magnet eveil musical ouikiliL’éveil musical

Les ateliers d’éveil musical sont ouverts aux enfants à partir de 3 ans, il s’agit de découvrir la musique, de reconnaître les sons et les instruments, mais aussi de chanter et de bouger en musique. Les ateliers durent environ 45 minutes. Pour les petits attirés par la musique, l’éveil musical est un moment d’épanouissement !

 

 

Magnet equitation ouikiliLe poney

Pour les amoureux des animaux, certains centres équestres proposent des séances de poney. Il s’agit souvent de ballades d’une demi-heure, et votre enfant aura le plaisir de s’occuper du poney, de le brosser et de le caresser. Succès assuré !

 

 

Magnet gymnastique OuikiliLa gymnastique ou le cirque

On ne parle pas de « vraie » gymnastique, mais plutôt de séances de motricité. Le temps de 30 à 45 minutes, votre enfant évolue avec d’autres enfants et apprend à maitriser son corps au travers de parcours de motricité, de jeux de ballon, de cerceaux. Il grimpe, saute, cours, fait des roulades, quoi de mieux à 3 ans ?

 

 

Magnet tennis OuikiliLe baby-tennis

La fédération française de tennis compte plus de 3000 licenciés de moins de 4 ans et moins ! En fonction des clubs, il est donc tout à fait possible d’initier vos enfants au tennis. Evidemment, la pédagogie est adaptée et la balle a la taille d’un ballon mais il apprendra vite ce qu’est un coup droit, un revers ou un service. Bluffant ! Et vos enfants se sentent devenir grands ?

 

La danse

Accessible dès 3 ans dans certains clubs, la danse permet de développer la motricité de l’enfant et lui apprend à se repérer dans l’espace grâce à des petites chorégraphies. L’enfant partage avant tout un moment de jeux avec d’autres enfants de son âge.

 

 

A partir de 4 ans, quelle activité pour mon enfant ?

A partir de la moyenne section de maternelle, vous pouvez inscrire vos enfants à toute sorte d’activités ! Attention, on parle là encore d’initiation mais tout devient possible, et c’est la personnalité de votre enfant qui guidera les premiers choix.

 

Magnet football OuikiliMagnet rugby OuikiliMagnet basket Ouikili

 

Il est désormais possible d’envisager les sports d’équipe comme le foot, le basket-ball et le rugby. Garçon ou fille, ces sports permettent aux enfants de développer la coordination des mouvements et la motricité, d’apprendre l’esprit d’équipe, le vivre ensemble, le respect des copains, et de se dé-pen-ser !! C’est l’idéal pour les enfants qui ont besoin de se défouler. Et puis les sports d’équipe, c’est aussi retrouver les copains, et ça les enfants adorent ! Pour les plus timides, le sport d’équipe peut permettre de se faire des copains ou de prendre confiance sans que les yeux ne soient braqués sur eux.

 

Magnet tennis OuikiliPour les enfants turbulents , les arts martiaux sont idéaux pour canaliser l’énergie et apprendre à respecter les règles… Pour les timides, c’est un excellent moyen de prendre confiance en soi.

Magnet natation ouikili

Certains enfants préféreront les sports individuels, dans ce cas, la natation, l’équitation ou la gymnastique devraient leur plaire.

 

 

Magnet eveil musical ouikiliLes artistes, quant à eux, pourront exprimer toute leur créativité dans la danse ou la musique !

 

 

 

La pratique des activités extrascolaires procure de nombreux avantages, que ce soit d’un point de vue physique (meilleure santé, dépense énergétique, évacuation du stress…), ou d’un point de vue intellectuel et émotionnel (créativité, confiance en soi…).

Quel que soit le choix de votre enfant, la pratique d’une activité extrascolaire doit rester un plaisir, et il est préférable de ne pas surcharger l’enfant en multipliant les activités.

On tâtonne souvent les premières années avant de trouver LE sport idéal. Courage, vous n’avez pas fini de changer !

 

 

Lire la suite

Semaine de 4 jours : la nouvelle routine expliquée aux enfants

Dans 4 dodos, c’est la rentrée des classes ! Avec le retour à la semaine de 4 jours, près d’un tiers des élèves n’auront plus école le mercredi.

Alors comment expliquer le changement de routine aux enfants ?

Changement d’organisation, changement de routine.

La routine de la semaine est assez difficile à expliquer aux enfants alors quand elle est acquise, c’est un soulagement ! Mais cette année, tout est à refaire… Avec le retour de la semaine de 4 jours, il a fallu modifier l’organisation de la semaine.

Pour les enfants qui font leur première rentrée à l’école, il faudra leur expliquer le déroulement des journées au jour le jour.

Pour les enfants de moyenne et grande sections qui ont déjà vécu une année scolaire à 5 jours, il faut donc en plus leur expliquer qu’il n’y aura plus école le mercredi.

« Le mercredi ? C’est quoi ? »

L’année dernière, Ma Nounette a eu la chance de faire une année en Toute Petite Section de maternelle, c’est une classe avant l’entrée officielle en Petite Section. Elle a donc déjà connu une semaine de 5 jours d’école. Elle a 3 ans et demi, alors évidemment elle ne sait pas ce que signifie « mercredi » !

Elle est encore petite pour comprendre la routine aussi longtemps à l’avance. Nous en sommes à compter les dodos jusqu’à la rentrée, et c’est déjà bien suffisant ! Mais son Grand Frère avait besoin de comprendre, alors à la maison, nous avons utilisé notre calendrier pour enfant pour visualiser le changement de routine.

Ancienne routine

Nous avons d’abord recréé la routine de l’année dernière.

Sans aide visuelle, impossible pour Ma Nounette de se souvenir. Mais grâce aux magnets, elle s’est rapidement souvenue du rythme !

« C’est quand je l’allais chez papi et mamie, et quand je l’allais à la sieste à l’école ».

 

Nouvelle routine

Puis nous avons créé la nouvelle routine de la rentrée pour visualiser d’abord les jours d’école et les jours sans école.

Oh surprise ! 1, 2, 3 jours sans école !

Nous avons tenté d’expliquer les horaires…

Je dis bien « tenté » car à 3 ans et demi, les horaires ne veulent absolument rien dire ! Au mieux, tout est à midi 😉

J’avais donc volontairement retiré le temps de la sieste de la routine de l’année dernière. En l’ajoutant à la nouvelle routine, le temps à l’école parait plus long !

« Avant, quand tu te réveillais de la sieste, tu jouais un peu et hop, c’était déjà l’heure des papas et des mamans.

Maintenant, quand tu te réveilleras de la sieste, tu joueras un peu, tu feras un travail avec la maîtresse, et après ce sera l’heure des papas et des mamans.

Et quand quand il n’y a ni papi ni maman à côté du repas, ça veut dire que tu vas à la cantine… »

On fait comme on peut ! Mais elle semble avoir compris que la routine est différente, c’est déjà ça. Et son Grand Frère est rassuré lui aussi.

Comprendre la routine est difficile pour les tout-petits. Mais en utilisant les semainiers et les calendriers pour enfant au jour le jour, ils finissent par se repérer dans le temps.

Dimanche soir, nous compléterons la semaine à venir, et nous recommencerons encore et encore !

Avez-vous déjà parlé du changement de routine à vos enfants ? Comment avez-vous fait ?

 

 

Lire la suite
Ma boîte à magnets