[INFO LIVRAISON] En raison d’un grand nombre de commandes, les délais d’expédition sont de 5 à 7 jours… Nous faisons le maximum pour réduire ce délai mais les commandes personnalisées prennent du temps 🙂 Merci de votre compréhension. Merci pour votre confiance ♡ Cathy Saint Jean, fondatrice.

 

séparation Archives - Ouikili

Vacances chez les grands-parents : bien préparer les enfants !

Mon enfant part en vacances chez ses grands-parents : comment faire pour que la séparation se passe au mieux ?

C’est décidé, les enfants iront passer les prochaines vacances chez les grands-parents ! Que ce séjour soit une grande première ou non, quoi qu’il en soit, cela ne s’improvise pas. Entre planning, organisation du séjour et gestion du petit chagrin qui se fait sentir en pensant à papa et à maman une fois sur place, ces vacances ne sont pas toujours de tout repos. Le manque des parents et la distance sont parfois même très durs à vivre pour nos enfants. Comment faire pour que tout se passe au mieux ? Voici quelques pistes et conseils pour des vacances sereines !

 

Vacances chez les grands-parents : la confiance avant tout !

vacances chez les grands-parents
Les vacances chez les grands-parents sont souvent synonyme de temps de qualité et de supers moments !

Ce n’est un secret pour personne, les parents ont souvent recours aux grands-parents pour faire garder les enfants pendant les vacances scolaires. Que ce soit de manière régulière ou occasionnelle, chaque famille s’organise comme elle le peut pour que les enfants s’amusent et passent du bon temps pendant les vacances. Ces vacances chez Papi et mamie sont d’ailleurs souvent l’occasion de tisser ce lien précieux qui unit ces deux générations.

Et comme on parle de lien, n’oublions pas de parler de confiance. Et là, c’est plutôt entre les parents et les grands-parents que cela se passe. La première des choses à faire pour que les enfants se sentent bien loin de chez eux, c’est qu’ils sentent que vous avez confiance en la ou les personnes à qui vous les confiez. Plus vous serez dans de bonnes circonstances quant au départ, et plus vous éloignerez les pensées négatives, plus vos enfants seront sereins de partir !

N’oubliez pas, quand les grands-parents acceptent de garder leurs petits enfants plusieurs jours, ils se rendent généralement très disponibles et toute leur vie tournera autour de cette venue pendant plusieurs jours. Cela ne peut donc que bien se passer, puisque les grands-parents seront à fond (si l’on peut s’exprimer ainsi…).

Pour rassurer les parents, quelques consignes aux grands-parents !

Mais comme quand on est parents, on ne se refait pas ! Bah oui, c’est la prunelle de nos yeux qu’on laisse partir tout de même… Donner quelques conseils et consignes aux grands-parents peut s’avérer rassurant (parfois pour eux, souvent pour nous !). Et surtout nécessaire pour tout ce qui tourne aux habitudes de vie de nos petites têtes blondes.

Pour vous rassurer, il ne faut pas hésiter à donner quelques consignes ou quelques pistes aux grands-parents, même si on sait très bien que 9 fois sur 10, ils feront comme ils veulent ! Et oui, ça fait partie du « package », et heureusement d’ailleurs ! Car nos enfants ont une vie bien différente chez papi et mamie, et c’est plus drôle comme ça !

Ainsi, on peut donner quelques consignes sur les points suivants :

Vacances chez les grands-parents
On donnes quelques indications sur les essentiels

– La nourriture : préciser les habitudes alimentaires de l’enfant, ses horaires de repas (surtout pour les plus petits), ses goûts, ses habitudes (tenir la cuillère lui-même, le choix du verre à table, etc.). C’est aussi une bonne occasion de glisser qu’il refuse tel aliment alors si papi et mamie trouvent le moyen de lui faire aimer, ce serait génial !

– Le sommeil : le coucher est le point le plus important, car l’enfant a souvent un rituel bien ancré à la maison et le changement dans ses habitudes peut le dérouter quelque peu. Il est donc préférable de bien expliquer les petits rituels du coucher pour tranquilliser l’enfant. Lecture, bisous, verre d’eau, doudou, sucette, veilleuse, etc. tout doit être passé en revue ! Cela donne des pistes aux grands-parents pour éviter un coucher qui s’éternise 😉

– La santé : bien évidemment, on glisse le carnet de santé dans la valise des enfants. Mais surtout, on n’oublie pas de donner des directives claires sur les vitamines et traitements éventuels que prend l’enfant, et surtout de bien préciser les allergies !

Pour le reste, laissez de la liberté aux grands-parents et ne cherchez pas à tout contrôler (oui, on sait, c’est dur !). Donner trop de consignes peut envoyer le signal que vous êtes anxieux. Pour des vacances sereines, il faut lâcher prise ! Parfois les parents s’inquiètent que leurs enfants prennent de mauvaises habitudes chez les grands-parents dont ils auraient du mal à se défaire ensuite (télé, coucher tardif, etc.). En réalité, les enfants savent faire la différence entre chez lui et chez Papi et mamie. Il n’y a donc pas lieu de stresser.

Préparez son enfant à partir en vacances chez ses grands-parents

Pour les tout-petits, pas la peine de les préparer longtemps à l’avance. Les jeunes enfants vivent au jour le jour, et ont souvent du mal à visualiser ce qui va se passer les prochains jours. Il faut donc adapter selon l’âge de l’enfant et lui parler de ces vacances quelques jours avant le départ. On lui explique simplement qu’il va aller chez Papi et Mamie, à quel endroit, quand on reviendra le chercher, et on compte les dodos !

Parlez de ce séjour comme une merveilleuse idée en lui racontant ce qu’il va faire et que ça va être un peu la fête. Il doit sentir que vous vous réjouissez pour lui (on laisse donc de côté ses angoisses) pour qu’il accueille cette nouvelle avec entrain !

Voici quelques conseils avant le départ pour optimiser vos chances que le séjour se passe sereinement.

Un compte « dodos »

Compte dodos
Quelques jours avant le départ, on compte les dodos !

Quelques jours avant le départ en vacances, parlez à votre enfant du séjour et de sa durée. Comme le jeune enfant repère difficilement le temps et vit au jour le jour, proposez-lui de « compter en dodo ». Vous pouvez par exemple compter les dodos qu’il reste avant de partir, mais aussi mettre en place un compte dodo pour le temps qu’il passera chez ses grands-parents. Il saure ainsi le nombre de jours qu’il reste à passer loin de la maison et de ses parents.

L’utilisation du calendrier Ouikili permet justement de préparer doucement l’enfant à la séparation à l’aide d’images familières qui lui permettent de visualiser les jours à venir et de compter les dodos qui le séparent d’un événement important.

Vacances chez les grands-parents
Une idée: donner à son enfant sa boite à magnets avec le nombre de dodos chez papi et mamie !

 

 

 

 

Pour la durée du séjour, pour éviter de transporter le calendrier, on peut donner à son enfant sa boîte à magnets avec le nombre de dodos qu’il fera chez papi et mamie. On peut lui proposer de les coller sur le frigo ou les placer sur la table de chevet et de remettre un magnet dodo dans la boite chaque matin au réveil !  

 

 

 

Magnet départ en vacances OuikiliFaire la valise ensemble

La préparation de la valise est l’occasion idéale d’anticiper le séjour et de le faire participer à cet événement. Les enfants sont souvent bien plus heureux de partir quand ils ont préparé eux-mêmes leurs petites affaires.

 

 

Expliquer comment va se passer le départ

Sans en faire trop, expliquer simplement à l’enfant comment va se dérouler la journée : qui va le chercher ou l’emmène, à quelle heure, etc. L’enfant aura des repères rassurants pour ne pas être pris au dépourvu au moment des au revoir Il est également important de ne pas partir sans lui dire au revoir. Mieux vaut donc éviter le temps de sieste pour s’éclipser… Si au moment de partir votre Loulou pleure, ne l’en empêchez pas. Accueillez son émotion avec bienveillance en lui disant que vous comprenez sa tristesse, que vous la partagez, mais que vous êtes heureux de le voir partir pour passer un bon séjour. On peut à la fois être triste de quitter papa et maman, et d’être heureux à l’idée des vacances qui s’annoncent.

Ne pas téléphoner plus que nécessaire

On en a tous envie : appeler les enfants pour savoir si tout se passe bien. Seulement voilà, parfois cela peut les déstabiliser quelque peu en leur rappelant à quel point nous leur manquons. Il est donc parfois préférable de prendre des nouvelles auprès des adultes. Sinon, préférez les appels dans la matinée plutôt que le soir au coucher, qui est toujours un moment plus difficile avec la fatigue de la journée.

Et si votre enfant vous réclame, faites confiance aux grands-parents. Ils sauront lui changer les idées et l’occuper, sans que vous ayez besoin de sauter dans le premier train pour le récupérer. Aidez votre petit bout en l’aidant à compter les dodos et en le réconfortant à distance.

Et si cela ne suffisait pas ?

Vacances sans les parentsSi malgré tous ces conseils vous n’arrivez pas à éviter le chagrin de votre enfant au milieu du séjour, pensez à ajouter un petit quelque chose la prochaine fois dans sa valise pour créer un lien avec la maison. Ouikili a conçu un kit de Vacances loin de la maison qui permet justement de préparer à la séparation, de compter les dodos et raconter ses vacances en images au retour.

Je finirais par quelque chose d’essentiel : ne vous inquiétez pas si c’est le chaos à son retour ! Souvent, les enfants changent de comportement au retour des parents (ils se mettent à ne plus écouter et chahuter dans tous les sens), alors que tout s’est bien passé pendant le séjour. C’est normal ! Ils déchargent leurs émotions contenus pendant le séjour mais pas d’inquiétude, tout rentrera très vite dans l’ordre.

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

La garde partagée expliquée aux enfants

Vendredi, jour de week-end. Mais pour des milliers d’enfants, le vendredi est aussi le jour du changement de maison ! Ils retrouvent papa ou maman pour le week-end. Garde alternée, garde partagée, des mots un peu compliqué pour des enfants. Rassurez-vous, des solutions existent pour les aider à comprendre leur nouvelle vie.

 

Parents divorcés, séparés et parents solos, vous êtes nombreux à me contacter car vous êtes à la recherche d’une solution simple et ludique pour expliquer à vos enfants le planning de la garde partagée.

Dans tous vos messages, le même constat.

« Il va bien, on a beaucoup parlé et on lui a bien expliqué. Tout se passe bien mais on réalise qu’il est complétement perdu ! Il ne sait pas quand il dort chez son père ou chez moi »

Ou encore

« Nous sommes en garde alternée, ma fille vit une semaine chez sa mère et une semaine chez moi. Nous n’habitons pas loin et ses habitudes n’ont pas changé. Pourtant, elle est perdue… et nous souhaitons l’aider »

Cet article n’est donc pas destiné à vous donner des chiffres sur le divorce, ni à vous donner des conseils sur la manière de réussir « une bonne séparation ». Mais pour les parents qui en auraient besoin, vous trouverez en bas de page des liens vers des articles qui peuvent vous être utiles.

Cet article a pour but de vous apporter une solution pratique pour accompagner votre enfant dans la mise en place de sa nouvelle vie avec ses deux maisons.

Procédons par étapes

1. Rassurer l’enfant et le couvrir de vos mots d’amour…

Vous avez à cœur de protéger votre enfant des problèmes des adultes, de le couvrir de votre amour et de le rassurer : « papa et maman t’aiment de tout leur cœur, et même s’ils ne vivent plus dans la même maison, ça ne change rien à tout l’amour que nous avons pour toi. Maman t’aime très fort. Papa t’aime très fort aussi »

De nombreux livres pour enfant sur le thème de la séparation peuvent vous aider à trouver les bons mots, expliquer le bouleversement qui se prépare et calmer les angoisses qui seront inévitables (même temporairement).

Pour information,  la sélection du magazine Parents et la sélection de Avis de Mamans

 

2. « Tu vas avoir 2 maisons » : mettre des images sur les mots

Il est conseillé de parler de la séparation à l’enfant au moins 3 semaines avant la mise en place de sa nouvelle vie chez papa et chez maman. On le sait, les tout-petits n’ont pas la notion du temps, et il faudra quelques semaines pour le préparer à la séparation réelle.

Les images aident les enfants à comprendre les mots, vous pouvez donc utiliser les maisons de couleurs différentes pour expliquer à votre enfant que, bientôt, il aura 2 maisons :

« la maison rose est TA maison chez maman, la maison verte est aussi TA maison chez papa »

En fonction de votre situation, vous pouvez expliquer à votre enfant qu’il aura donc 2 chambres (ou un espace qui ne sera qu’à lui). Pourquoi ne pas lui proposer de choisir la décoration de sa nouvelle chambre et de le laisser participer à l’aménagement de son nouvel espace ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Laisser parler les émotions

Des questions risquent de fuser… et son camion de pompier et ses playmobil et sa peluche préférée ?  et ses poupées, et sa poussette et sa cuisine ? Comment je vais faire pour jouer quand je serai chez papa ?

Les jouets sont son univers, il est possible que ses inquiétudes liées à la séparation et à la perte de ses repères se traduisent par des inquiétudes purement matérielles. Rassurez-le. Proposez-lui des solutions (en fonction de vos moyens et des solutions trouvées avec votre ex-conjoint), ou demandez-lui ce qu’il aimerait emporter avec lui dans sa nouvelle maison.

Les enfants ont parfois bien du mal à exprimer leurs émotions avec des mots et n’osent pas poser les questions qui les préoccupent vraiment… Vous pouvez proposer les magnets des émotions pour lui demander comment il se sent. Et en lui expliquant la nouvelle routine, anticiper ses craintes liées à la routine du soir…

 

4. La nouvelle routine

Garde partagée ou garde alternée sont des concepts bien trop difficiles à expliquer à un enfant. C’est pourquoi un support visuel peut vous permettre d’expliquer à votre enfant sa nouvelle routine en fonction du mode de garde que vous aurez choisi.

L’important est de rassurer l’enfant. Sa routine ne change pas. Il ne change pas d’école, il va toujours à la cantine ou à la garderie. Mais il va peut-être dormir 3 dodos chez mamans, puis 3 dodos chez papa ; ou dormir chez maman toute la semaine, et voir papa le week-end.

 

Vous avez chacun votre manière de vous appropriez le calendrier, adaptez-le à votre situation et mettez des mots sur les images !

 

Garde alternée

 

5. Et papa ? Et maman ? Il/elle va être tout(e) seul(e) quand je serai pas là ?

C’est une question que votre enfant est susceptible de vous poser, ou qu’il n’osera pas vous poser… mais de la même manière que les séparations de la journée peuvent être difficiles à l’entrée à l’école, votre enfant aura peut-être besoin de savoir ce que vous ferez quand il ne sera pas là…

Soyons honnêtes, les premières séparations (les premières semaines ou les premiers week-ends sans les enfants) vont être un crève-cœur pour vous. Si votre enfant s’inquiète de vous savoir seul(e), il faudra rassembler votre courage pour le rassurer sur votre situation. Dites-lui simplement ce que vous ferez en son absence, vous allez travailler, peut-être faire du sport, et voir vos amies. Tout ira bien. Il va vous manquez, vous penserez à lui à chaque instant. Mais il faut le libérer de cette angoisse de vous savoir seul(e)… il va voir papa ou maman cette semaine, et ça va être très chouette !

N’oubliez jamais que vous êtes de super-parents !

 

N’hésitez pas à partager votre vécu et vos conseils avec les autres parents 😉

 

Cathy Saint Jean

 

 

Liens utiles

Comment annoncer la séparation aux enfants

Qui peut mieux vous parler de séparation qu’une maman qui a vécu la même expérience ?

Je vous recommande donc vivement la lecture des articles de La Nouvelle Maman Solo dont cet article qui vous sera très utile pour parler de votre séparation à votre enfant.

9 erreurs à éviter pour protéger son enfant quand on se sépare

Le blog des parents séparés, by Coot

Je vous recommande également les articles du blog de l’application Coot, qui vous permet de vous organiser sereinement au quotidien.

Comment-les-enfants-protegent-leur-parents-suite-a-leur-separation/

 

 

Lire la suite
Ma boîte à magnets